L'Indonésie a dernièrement été répertoriée par les autorités locales comme le pays d’Asie du Sud où le commerce illégal d’animaux sauvages est le plus important.

Des espèces en sursis

Récemment, un rapport de mission a révélé que sur une journée, plus de 19 000 oiseaux issus de la faune sauvage étaient en vente sur les marchés de Jakarta.

En plus de lutter pour la réduction de la demande et de la disponibilité, il est aujourd’hui important de dénoncer ces pratiques et de sensibiliser les autorités locales afin de lutter efficacement contre celles-ci.

Des actions concrètes pour les protéger

Créée en 2015, la Scorpion Foundation a pour but de quantifier précisément le nombre d’animaux sauvages victimes du commerce illégal et de rassembler les preuves nécessaires permettant aux autorités environnementales indonésiennes d’engager des poursuite juridiques à l’encontre des contrevenants.

L’un des premiers objectifs que s’est fixé la fondation est de travailler à la fermeture de trois marchés d'animaux sauvages à Jakarta, marchés qui existent depuis plus de 25 ans.

Notre partenaire