Le jaguar (Panthera onca) est menacé par la perte de son habitat liée à la déforestation. Il est aussi victime des éleveurs de bétail locaux qui, pour protéger leurs troupeaux, n’hésitent pas à abattre les jaguars qu’ils voient comme une menace.

Une espèce en sursis

Aujourd’hui, la population de jaguars est en déclin et de nombreuses sous-populations se retrouvent isolées les unes des autres. La région du Parc National d’Iguaçu, au Brésil et en Argentine, représente une zone importante de conservation de l’espèce. On estime qu’environ 90 jaguars y survivent actuellement dans plus d’un million d’hectares de forêt subtropicale. La protection de cette sous-population est donc primordiale pour la survie de l’espèce dans la forêt tropicale atlantique brésilienne, écosystème hautement menacé d’Amérique du Sud.

Des actions de protection

Le projet Jaguar of Iguaçu prévoit d’équiper plusieurs jaguars adultes de collier GPS. Ceci permettra de connaitre les mouvements de ces individus et l’utilisation de l’habitat afin d’en déduire le territoire vital de l’espèce.

Une étude sur l’écologie alimentaire des jaguars est en cours afin de connaitre leurs habitudes alimentaires via l’analyse de fèces et de restes, ainsi que la disponibilité des proies via l’utilisation de pièges photographiques.

En parallèle, le projet mène une étude sur l’impact de l’écotourisme sur l’espèce ainsi qu’un programme d’éducation afin de faire évoluer les mentalités des populations locales au sujet des grands prédateurs (jaguars, pumas) et ainsi d’améliorer la cohabitation Homme-animal.

Notre partenaire