Endémique du Vietnam et du Laos, le langur de Douc se rencontre principalement au Laos, où subsistent de grands blocs d'habitat contigus appropriés à l’espèce, notamment dans les montagnes anamitiques.

Une espèce en sursis

Espèce classée "En voie de disparition" sur la Liste Rouge de l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), le langur de Douc est fortement menacé dans toute son aire de répartition en raison de la perte d'habitat, en particulier au Vietnam, où les populations sont fragmentées, voire localement éteintes. La chasse et les besoins de la médecine traditionnelle interviennent également dans la diminution de ses effectifs.

Des actions de protection

Soutenu par Beauval Nature, le projet Anoulak vise à assurer la protection à long terme du langur de Douc, avec trois objectifs principaux :

  • - L’étude, in-situ, de l'écologie alimentaire, la nutrition et la digestion chez cette espèce afin d’améliorer la gestion ex-situ des populations et ainsi permettre la création de programmes d'élevage en captivité
  • - La protection du langur de Douc via la présence permanente d'une unité de recherche et de patrouilles de rangers
  • - La mise en place d’un siège local dans le village laotien de Nakai, pour dispenser des formations, archiver les données collectées sur le terrain et stocker des équipements.

L’installation d’une station de terrain, nécessaire à l'équipe de recherche en charge de la collecte de données, vient compléter ce dispositif. Des villageois de la communauté locale sont en outre sollicités et formés afin d’aider à cette récolte d’informations sur le langur de Douc, renforçant ainsi les capacités locales.

Notre partenaire