Financée par Beauval depuis sa création, HUTAN est une association française qui a installé une station de recherche à Bornéo, en Malaisie. L’association regroupe plusieurs programmes de conservation, menés notamment en faveur des orangs outans et éléphants d’Asie.

Des espèces en sursis

Avec 54 000 orangs-outans à Bornéo et seulement 7 000 sur l'île de Sumatra, cette espèce a vu ses effectifs diminuer de 85 % depuis 1900.

Menacés par la réduction et la fragmentation de leur habitat, dues à l’exploitation du bois et les plantations de palmiers à huile (pour la production d'huile de palme), ainsi que par le trafic illégal de jeunes animaux, les orangs-outans pourraient disparaître dans les 10 prochaines années.

Des actions de protection

Depuis 10 ans, HUTAN suit quotidiennement 25 orangs-outans et développe un projet pilote d'éco-tourisme avec les populations locales. Première victoire : la zone d'étude de l’association a été reconnue "réserve de faune sauvage".

De plus, les équipes d’HUTAN cherchent à comprendre l'impact des plantations de palmiers à huile sur la vie des orangs-outans, afin de déterminer le meilleur moyen de rendre compatible la vie de ces animaux avec la production industrielle.

Parallèlement à ses actions de sauvegarde dédiées aux orangs-outans, HUTAN a initié un travail de conservation des éléphants de Bornéo, axé en particulier sur les conflits hommes-éléphants. Une coopération étroite avec les communautés villageoises reste indispensable pour sensibiliser à la préservation de la faune et de la flore locales. Celle-ci s’avère d'autant plus essentielle dans la gestion des conflits entre l’homme et l’animal. Pour parer à la destruction des cultures par les éléphants, HUTAN a formé des agents qui patrouillent et installent des clôtures afin d'éviter l'abattage des éléphants par les propriétaires privés.

Notre partenaire