En 2005, le dernier recensement évaluait l’existence de 1 600 pandas à l’état sauvage, classant l’espèce « en danger » selon les critères de l’UICN.

Une espèce en sursis

En 2016, un nouveau recensement a estimé le nombre de pandas géants à 2 060 les classant ainsi dans la catégorie des espèces « vulnérables ». Malgré cette récente victoire, la population de pandas géants reste fragilisée par la fragmentation de son habitat et une reproduction difficile, la femelle étant en chaleurs seulement 3 jours par an.

Des actions de protection

Depuis 2012, qui marque l’arrivée des pandas géants au ZooParc de Beauval, l’association Beauval Nature a souhaité s’impliquer dans la conservation de cette espèce. En 2016, la base de reproduction des pandas géants de Chengdu, a sollicité Beauval Nature pour participer au financement de réintroductions de pandas géants en Chine. En effet, le succès reproducteur de cette espèce en parcs zoologiques ainsi qu’au sein des bases de reproduction chinoises permet aujourd’hui d’envisager la réintroduction d’animaux nés au sein de ces institutions.

L’association Beauval Nature s’est donc engagée à financer l’intégralité de l’équipement nécessaire au suivi des animaux relâchés : 3 colliers GPS ont ainsi été achetés par Beauval Nature, qui prendra également en charge le financement du suivi par satellite des animaux réintroduits.

La zone de relâché a déjà été définie et a fait l’objet d’études préliminaires. Une étude pilote permettant de tester le matériel et la méthodologie du suivi sera réalisée en 2017 en équipant un panda géant, vivant en milieu contrôlé, d’un des colliers GPS fournis par Beauval Nature.

Notre partenaire