Avec plus de 520 espèces connues de poissons d’eau douce dont 163 endémiques, le Mexique central est considéré comme une région d’intérêt spéciale pour la conservation des poissons d’eau douce.

Une espèce disparue

Le Mexique central connait une dégradation accélérée de ses cours d’eau notamment à cause de la pollution agricole via l’utilisation de pesticides. Cette dégradation a déjà conduit à l’extinction de plusieurs espèces de Goodéinés dans la nature dont le poisson téquila (Zoogoneticus tequila) par exemple.

Des actions concrètes

Crée en 1998 par l’Université du Droit et des Sciences sociales de Michoacana, le Fisk Ark Project a permis l’élevage et le maintien en captivité de nombreuses espèces de poissons d’eau douce hautement menacées ou éteintes au Mexique.

Depuis 2011, un programme de reproduction centré sur le poisson tequila (Zoogoneticus tequila), a été mis en place dans deux grands étangs où les individus sont maintenus dans des conditions de semi-captivité, en interaction avec des concurrents, des prédateurs, avec un approvisionnement en nourriture naturel et une évolution des conditions environnementales.

Près de 17 ans après le lancement de ce programme d’élevage en captivité, la phase de réintroduction dans la nature peut commencer. L'objectif est de réintroduire le poisson tequila dans le fleuve Rio Teuchitlan au Mexique. A cette fin, une étude de milieu va être conduite incluant une analyse complète de cet environnement ainsi qu’une évaluation des interactions entre les individus et cet habitat. L’approvisionnement en nourriture, la concurrence avec les espèces indigènes et exotiques, la présence de parasites potentiels, la qualité de l'eau ainsi que les plantes aquatiques présentes seront également étudiés.

Un programme d'éducation auprès des communautés locales complète ces actions afin de les sensibiliser à l'importance de réintroduire des espèces endémiques et à la conservation des zones humides naturelles où elles évoluent.

Notre partenaire