Unique à chaque individu, la découverte de l’ADN fut une révolution dans de nombreux domaines. Et si nous arrivions aujourd’hui à détecter une espèce à partir de l’ADN qu’elle a laissé dans son environnement…? Une révolution dans le domaine de la Conservation !

En 2015, un programme international d’études initié par le laboratoire Spygen a vu le jour. Nommé VigiLIFE®, il a pour objectif de développer un Observatoire Mondial de la Biodiversité basé sur l’étude de l’ADN environnemental. En effet, la détection de l'ADN d'un organisme dans un environnement témoigne de la présence actuelle ou très récente de cet organisme dans le milieu échantillonné, permettant ainsi d’évaluer la biodiversité d’un milieu donné et d’en déterminer le statut de conservation.

A terme, le financement de Beauval Nature permettra de prendre en charge une partie des analyses ADN environnemental, de supporter la recherche développée dans le cadre de ce projet et de soutenir les propositions de mesures de gestion et de communication avec les acteurs locaux.

Un projet sur le fleuve Mékong est en cours d’élaboration. Il sera le projet pilote du programme VigiLIFE® et permettra de lancer l’Observatoire Mondial de la Biodiversité.

Dès lors, SPYGEN pourra mettre en place d’autres projets de conservation au sein des hot-spots de biodiversité et des zones à enjeux pour la coexistence entre l’Homme et la Nature (forêts, récifs coralliens, lacs, rivières, etc.). Il s’agit notamment d’étendre les actions de SPYGEN sur d’autres grands fleuves dans le monde comme Le Nil, l’Amazone ou le Mississipi.

Notre partenaire