La Colombie abrite une biodiversité d’une grande richesse. Endémique de ce pays, le tamarin à mains blanches vit dans des zones où de nombreuses activités humaines se sont développées.

Une espèce en sursis

La Colombie a perdu un tiers de ses forêts, cause principale de disparition des espèces animales.

Malheureusement mieux connu des trafiquants que des zoologistes, le tamarin à mains blanches fait par ailleurs l'objet d'un trafic à grande échelle et reste l’une des espèces les plus menacées du pays. Très peu d'informations sont disponibles sur sa distribution, sa densité, la composition de ses groupes, son adaptation au milieu, ses profils génétique et sanitaire…

Des actions de protection

Les spécialistes de l'EAZA (Association Européenne des Zoos et Aquariums), en collaboration avec l'ACOPAZOA (Association Colombienne des Zoos et Aquariums) et d'autres organisations gouvernementales et non-gouvernementales en Colombie, développent un programme de conservation depuis 2006. Coordonné par l'association Beauval Nature, ce programme s'est fixé plusieurs objectifs :

  • - Développer un programme d'élevage dans les zoos colombiens
  • - Apporter un soutien aux centres de réhabilitation de cette espèce
  • - Étudier l'espèce en milieu naturel
  • - Lutter contre les captures pour le commerce
  • - Éduquer et sensibiliser les populations locales à la protection de l’espèce
  • - Créer une aire protégée.

Diverses missions ont été effectuées en Colombie. Les protocoles européens d'élevage des callithricidés ont été distribués aux parcs zoologiques et aux centres de sauvetage colombiens. Une action qui a permis d'augmenter considérablement les effectifs de tamarins à mains blanches au sein de ces institutions.

Un groupe de travail se réunit une fois par an pour coordonner les efforts déployés par l’ensemble des acteurs impliqués dans la protection de l’espèce. Des études de terrain ont été réalisées avec la Wildlife Conservation Society, avec pour objectif la définition d’une carte de distribution de l'espèce dans toute la Colombie.

Des programmes d'éducation ont été développés avec les populations locales, ainsi que des campagnes d'éducation et de sensibilisation contre le commerce d'animaux sauvages en tant qu'animaux de compagnie.

Nos partenaires