Haut lieu de la Biodiversité, le Brésil est connu notamment pour les nombreuses espèces de petits primates qu’il abrite.

Des espèces en sursis

Malheureusement, le Brésil est aussi tristement célèbre pour la destruction de ses forêts, principalement les forêts atlantiques (Mata Atlantica) mettant en péril la survie de ces derniers. Parmi ces primates, se trouvent quatre espèces de tamarins lions, tous en danger d’extinction (IUCN red list) : le tamarin lion doré (Leontopithecus rosalia), le tamarin lion à tête dorée (L. chrysomelas), le tamarin à face noire (L. caissara) et le tamarin lion à croupe dorée (L. chrysopygus).

Des actions concrètes pour les protéger

Créé en 1991 par l’Association Européenne des Zoos et Aquariums (EAZA), le Fonds de Conservation des tamarins lions du Brésil a pour objectif de recueillir des fonds afin de financer les activités de conservation de ces quatre espèces de primates.

Ce Fonds de Conservation, aujourd’hui géré en Europe par le zoo de Copenhague, a permis de créer un lien entre les zoos du monde entier souhaitant soutenir la conservation des tamarins lions et s’investir dans les divers projets de terrain.

Depuis lors, les subventions reçues ont été utilisées pour la mise en œuvre des plans d'action de conservation pour les quatre espèces de tamarins lions au Brésil. Cela a contribué de manière significative à la promotion des connaissances scientifiques sur ces primates afin d’augmenter la portée des actions de conservation sur ces espèces.

Notre partenaire