Dans la région du Pantanal, immense zone marécageuse du centre-ouest du Brésil, vivent des tapirs terrestres. L'espèce est inscrite dans un Programme Européen d'Élevage (EEP), géré par le ZooParc de Beauval.

Une espèce en sursis

Classé comme "Vulnérable" par l'UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), le tapir terrestre est menacé par la chasse, la dégradation de son environnement à cause de l'industrialisation et des orpailleurs et les collisions avec les voitures. L’espèce se voit en outre pénalisée par une reproduction lente, une femelle donnant naissance à un petit tous les deux ans maximum.

Des actions de protection

L'association Beauval Nature soutient un programme de conservation des tapirs terrestres.

Supervisé par l'institut de recherches écologiques IPE (Instituto de Pesquisas Ecológicas), ce programme a pour ambition d'étudier la distribution de l'espèce dans la région du Pantanal, d'évaluer l'état de santé des tapirs et la possibilité de créer une zone protégée.

De nombreuses missions sur le terrain sont réalisées. L'immobilisation d'animaux sur une courte durée permet aux scientifiques d'apposer des colliers radio-émetteurs sur des individus et de suivre leurs déplacements afin de décrypter leurs habitudes et leur organisation sociale. Ce projet de télémétrie est intégralement financé par Beauval Nature, de même qu'une étude sur l'état sanitaire des populations.

L’institut IPE a reçu en 2009 le prix de Conservation de la Fondation Ford, en partie en reconnaissance des efforts déployés dans le cadre de ce projet de conservation des tapirs.

Notre partenaire